AccueilLes camaïeux bleus (1732- 1810)

Les camaïeux bleus (1732- 1810) English Version

                          

Les camaieux Bleus

Pendant toute la période d’activité de la manufacture, le camaïeu (Le camaïeu est le mélange d'une couleur pure additionné de valeurs de ton ( blanc, gris, noir) qui permet de créer un dégradé de ton.) bleu a été le décor phare : décor au chardon, à la fleur de solanée (ou fleur de pomme de terre) , aux lambrequins ont décoré plat, assiette, fontaine, pique fleur et écuelle.
Ces décors ont permis à la manufacture de rencontrer le succès pendant le XVIIIe siècle. Ils constituent la base de la production de Samadet avec la faïence blanche.

Le décor aux guirlandes, festons et lambrequins (1732-1810):

La guirlande est un motif décoratif composé de végétaux, de feuilles, de fleurs ou de fruits suspendus en forme d’arc.
Le feston est un motif décoratif où pendent des feuilles, des fleurs ou des fruits, parfois liés par un ruban.
Le lambrequin est un terme, désignant les draperies découpées, et adopté pour décrire les motifs en pendentifs employés dans les décors de faïence de grand feu de Rouen à la fin du XVII e et au début du XVIII e siècle.

Le sainfoin (1745- 1768) :

Ce décor est composé de branchages parsemés de fleurs qui peuvent envahir toute la surface de l’objet.
Un objet daté porte ce décor : il s’agit d’un épi de faîtage de la maison de Jean DARBINS, directeur de la manufacture de 1758 à 1767.

Le chardon et la fleur de solanée ou fleur de pomme de terre (1732-1800)

Inspirés du décor qui aurait été créé par Joseph Olérys à Moustiers, ils consistent en une composition florale placée au centre des plats et dont l’aile est soulignée d’une frise. L’introduction de ces motifs pourrait être attribuée au peintre Pierre Chapelle (Peintre en faïence qui a séjourné à Bordeaux chez Hustin de 1713 à 1715,à Rouen de 1716 à 1730 et à Samadet de 1731 à 1735. A été à l'origine de ...) .

 

Retour vers Faiences de Samadet