AccueilMuse de la Faence et des Arts de la Table de Samadet

LA REINE DECHUE 
Petite histoire de la soupière et de son contenu (Du XVIIIe au XXIe siècle),

Les objets qui nous entourent et dont nous nous servons au quotidien sont eux aussi les témoins muets des changements de notre société. La terrine, le pot à oille la soupière l’écuelle à bouillon, le légumier et l’assiette creuse, tous les contenants de la soupe à travers les âges sont au cœur de cette exposition originale.

Soupe et potage

Et la soupe ? D’abord tranche de pain que l’on arrose de bouillon dans une écuelle au moyen âge, elle restera toujours le symbole d’une alimentation simple mais saine et roborative. Elle doit combler les besoins énergétiques des paysans et de ceux qui travaillent de leurs mains.

La cuisine aristocratique du XVIIe siècle la relègue à la campagne pour lui préférer le potage. Celui-ci prend le pouvoir au début du repas, place qu’il ne quittera plus !

Pots à oilles et Terrines

Auparavant les pots à oille et les terrines trônaient sur les tables de l’Ancien Régime pendant tout le repas grâce au service à la française, héritage de l’étiquette du Grand Siècle de Louis XIV. Ces objets étaient placés par paire, au centre et aux extrémités de la table : on les appelait « dormants » ce qui montre bien leur caractère de décor permanent. Ils étaient en argent et ce sont les faïenceries, après 1750, puis les manufactures de porcelaine (Pâte qui, à l'état naturel est d'un blanc très pur après la cuisson et présente un aspect vitrifié. Sa température de cuisson peut varier entre 1250 et 1460°C) et de faïence fine (Apparue en Angleterre à partir de 1720, tendre ou dure, est une terre cuite blanche: comporte des argiles cuisant blanc ( marne et chaux) , sa glaçure comporte ...) qui vont répandre ce type d’objet à la fin du siècle des Lumières.

La soupière, reine des buffets

Au XXe siècle, la soupière est fortement concurrencée par la promotion des nouveaux ustensiles de préparation des repas : la casserole en aluminium après les années 30 ? la cocotte minute à partir de 1953 mais surtout l’évolution de notre société de nos goûts et de nos pratiques alimentaires.

Catalogue